L’Intelligence Artificielle de Facebook a créé de façon inattendue son propre langage

L’IA de Facebook a créé son propre langage unique

En développant des chatbots, les chercheurs de Facebook ont constaté que les robots ont spontanément développé leur propre langage non humain en améliorant leurs techniques tout en soulignant le peu que nous savons sur les capacités de l’intelligence artificielle.

L’avenir du langage

Un récent rapport de Facebook sur la façon dont les chatbots conversent les uns avec les autres a donné au monde un aperçu de l’avenir du langage avec l’Intelligence Artificielle.

Dans le rapport, les chercheurs du laboratoire de recherche sur l’intelligence artificielle de Facebook (FAIR) disent avoir entrainé leurs “agents de dialogue”, c’est à dire les chatbots, à la négation à l’aide du machine learning (apprentissage automatique). Les chatbots étaient des élèves enthousiastes ayant beaucoup de sucées, mais les chercheurs ont fini par se rendre compte qu’ils avaient besoin de modifier leur modèle parce que les chatbots créaient leur propre langage de négociation, se détournant ainsi des langues humaines.

En d’autres termes, lorsqu’ils ont utilisé un modèle qui permettait aux chatbots de converser librement, en utilisant le machine learning pour améliorer progressivement leurs stratégies de négociation conversationnelles en discutant, les robots ont fini par créer et utiliser leur propre langue non humain.

Pas seulement un langage unique, mais de la signification 

Le développement unique et spontané d’un langage non humain était probablement le développement le plus déconcertant et le plus passionnant pour les chercheurs, mais ce n’était pas le seul. Les chatbots se sont également révélés intelligents en termes de négociation et ont su utiliser des stratégies avancées pour améliorer leurs résultats. Par exemple, un robot pourrait prétendre s’intéresser à quelque chose qui n’a pas en réalité de valeur pour pouvoir le “sacrifier” ensuite dans le cadre d’un compromis.

Bien que les bots négociateurs de Facebook ne sont pas un signe d’une singularité imminente ou même un signe s’approchant à ce niveau de sophistication, ils sont importants, en partie parce qu’ils prouvent une fois de plus qu’un domaine important que nous avons assumé était le seul domaine des humains, le langage, est définitivement un espace automatisable. Cette découverte souligne également combien nous ne connaissons toujours pas les façons dont les intelligences artificielles (IA) pensent et apprennent, même si nous les créons et les modélisons après tout nous-mêmes.

Ce site utilise des cookies afin de pouvoir vous fournir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
En savoir plus

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des mises à jour intéressantes!

Remplissez votre adresse e-mail et restez informé!

ABONNEZ-VOUS