Comment désinstaller un plugin WordPress proprement

Actualité publiée le 12/11/2019

Comment désinstaller un plugin WordPress proprement

Avec plus de 50 000 plugins WordPress sur le dépôt uniquement, il est plus que probable que vous allez en venir à tester et à comparer quelques plugins pour accomplir certaines tâches ou résoudre des problèmes sur votre site. Lorsque vous en avez fini avec un plugin, vous allez simplement le désinstaller en le désactivant et en le supprimant n’est ce pas ? Mauvais choix !

En effet, vous allez laisser derrière vous des tables et des lignes dans votre base de données qui vont constituer un réel problème. Au fil du temps, cela peut s’accumuler assez rapidement, ce qui finira par affecter les performances de votre site web et même vous coûter de l’argent à cause de l’espace disque. Aujourd’hui, nous allons vous donner quelques conseils sur la façon appropriée pour désinstaller un plugin WordPress afin de conserver une base de données propre et rapide.

Comment désinstaller un plugin WordPress sur le tableau de bord

Avant de plonger au fond du sujet, abordons d’abord les méthodes typiques des utilisateurs pour supprimer des plugins dans WordPress. La première est simplement via le tableau de bord. Suivez les étapes ci-dessous pour désinstaller un WordPress de la manière normale (sans supprimer les données).

Étape 1

Accédez à “Plugins installés” dans votre tableau de bord et cliquez sur “Désactiver” à côté du plugin. Dans cet exemple, nous désinstallons le plugin de sécurité Wordfence.

Étape 2

La dernière étape consiste à simplement cliquer sur “Supprimer”.

Comment désinstaller un plugin WordPress via FTP

La deuxième méthode commune utilisée par les utilisateurs consiste à désinstaller des plugins via FTP (sans supprimer les données). Suivez les étapes ci-dessous.

Étape 1

Connectez-vous à votre site WordPress via SFTP.

Étape 2

Accédez à votre / wp-content / plugins / folder. Ensuite, supprimez le dossier de plugin de votre serveur.

Assez simple, n’est-ce pas? Pourtant, dans la plupart des cas, les méthodes ci-dessus sont la mauvaise façon de procéder pour désinstaller des plugins, surtout si vous n’utilisez plus le plugin.

Le gros problème avec la désinstallation des plugins WordPress

Chaque fois que vous installez un plugin ou un thème WordPress, les données sont stockées dans la base de données. Le problème est que lorsque vous supprimez un plugin en utilisant l’une des méthodes simples indiquées ci-dessus, vous laissez généralement derrière vous les tables et les lignes dans votre base de données. Au fil du temps, cela peut s’accumuler à beaucoup de données et même commencer à ralentir votre site web. Dans cet exemple, nous avons désinstallé le plugin de sécurité Wordfence et 24 tables ont été abandonnées dans notre base de données (voir ci-dessous)!

Et en plus de la base de données, beaucoup de plugins laissent derrière eux des dossiers et des fichiers supplémentaires. D’après notre expérience, cela est généralement le cas avec des plugins de sécurité et de mise en cache qui créent des répertoires supplémentaires pour la journalisation. Par exemple, après que le plugin Wordfence a été supprimé, nous avons eu un dossier “wflogs” dans notre répertoire de contenu wp. Nous ne sommes pas entrain d’affirmer que le plugin Wordfence est mauvais mais la majorité des plugins et des thèmes sur le marché fonctionnent de cette façon.

Si vous avez désinstallé des plugins en utilisant les méthodes simples ci-dessus, malheureusement, il y a probablement beaucoup de nettoyage qui doit être fait sur votre site WordPress. N’oubliez pas que la désactivation d’un plugin le rend inactif. Combien de plugins inactifs avez-vous actuellement sur votre site? Si c’est plus que le nombre actif, ce n’est probablement pas une bonne chose. Vous devriez penser à supprimer complètement les plugins inactifs car ils représentent toujours des risques de sécurité, même s’ils ne s’exécutent pas. 

Pourquoi est ce que les développeurs font-ils cela?

Vous vous demandez probablement pourquoi les développeurs n’ont pas d’options d’auto-nettoyage spécifiques à la désinstallation et à la suppression d’un plugin? Eh bien, ça existe. Cela dit, voici quelques raisons pour lesquelles ils ne sont probablement pas aussi évidents.

Ils veulent conserver des paramètres pour l’utilisateur

La première raison est que beaucoup d’utilisateurs de WordPress rebondissent fréquemment entre les plugins et, en laissant les tables et les lignes dans votre base de données, cela conserve vos paramètres. Cela signifie que vous pouvez réinstaller le plugin plus tard et toutes vos données seront toujours là ou si, pour une raison quelconque, le plugin est supprimé par accident, vous allez retrouver vos données. Pour les utilisateurs moins spécialisés dans la technologie, cela pourrait certainement être considéré comme un avantage, mais ce n’est pas le moyen le plus efficace.

Mais si, pour une raison quelconque, vous pensez que vous pourriez revenir au plugin plus tard, alors oui, il suffit de supprimer le plugin en utilisant l’une des méthodes ci-dessus, c’est la meilleure façon pour vous.

Ils ne se préoccupent pas du rendement

Malheureusement, une autre raison, nous l’avons vu, réside dans le fait que certains développeurs pourraient prétendre que laisser des tables après désinstalaltion n’affecte pas les performances de votre site. Mais imaginez un site web après 10 ans, ayant utilisé des centaines de plugins, qui ont généré éventuellement des milliers de lignes ou de tables. Les requêtes sur la base de données ont un impact important sur les performances de votre site WordPress, et les plugins peuvent faire beaucoup de requêtes si le développeur ne fait pas attention. En règle générale, un plugin bien écrit ne doit consulter que les tables ou les lignes des tables auxquelles il est lié, mais ce n’est pas toujours le cas.

Et puis il y a le problème de l’espace disque. La plupart des serveurs Web vous sont facturés par rapport à la quantité d’espace disque que vous utilisez ou aux limites qui vous sont imposés, et cela inclut votre base de données.

Ils ont fait une erreur

Le manuel du plugin WordPress est conçu pour les développeurs et contient les meilleures pratiques sur comment désactiver un plugin Vs. désinstaller un plugin (supprimer les données). Ce même manuel dit : 

Les développeurs les moins expérimentés font parfois l’erreur d’utiliser le hook de désactivation.

Si cette erreur est faite par le développeur, cela signifie que lorsque la désinstallation aurait due supprimer toutes les données, elle a simplement exécuté le processus de désactivation, en laissant tout derrière elle.

La majorité utilise des méthodes de nettoyage

Cependant, il y a des bonnes nouvelles, car beaucoup ont effectivement un moyen de faire un nettoyage approprié sauf que vous ne l’utilisez probablement pas. Cependant, beaucoup d’entre eux ne sont pas clairs auprès des utilisateurs sur comment désinstaller correctement leurs plugins. Kevin Muldoon, un négociant sur Internet et un blogueur, a récemment abordé ce sujet dans sa publication sur pourquoi WordPress.org doit rendre obligatoire les options de désinstallation. Dans un monde idéal, lorsque vous allez désinstaller un plugin WordPress, il vous faudra trois options différentes.

  1. Supprimer le plugin
  2. Supprimer le plugin et les données
  3. Supprimer le plugin, les données et les paramètres (suppression complète)

Mais ce n’est pas tout à fait la façon dont les choses fonctionnent pour l’instant. Il serait agréable de voir quelque chose comme cela requis par le dépôt.

En ce qui concerne la performance de WordPress, le blocage de la base de données joue un rôle important. 

Comment désinstaller un plugin WordPress ? (la manière appropriée)

Aujourd’hui, nous allons vous proposer quelques recommandations et astuces sur la désinstallation d’un plugin WordPress ou d’un thème de la manière appropriée. Cela pourrait tout inclure, à partir de l’utilisation du processus de suppression complet facultatif du développeur ou de l’auto-nettoyage dans la base de données.

Étape 1

Dans cet exemple, nous allons continuer à utiliser le plugin Wordfence. L’un des problèmes avec la désinstallation d’un plugin WordPress de manière appropriée est que chaque développeur traite cela un peu différemment. Cela signifie que vous devrez faire une recherche rapide sur Google, vérifier la documentation du développeur sur leur site ou leur envoyer un mail rapidement. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, nous avons effectué une recherche sur “comment désinstaller wordfence” et la première chose qui revenait était juste des documents officiels sur la façon de supprimer complètement Wordfence.

Étape 2

Un plugin bien développé devrait inclure une option dans ses paramètres pour effectuer une désinstallation complète. Vous pouvez voir un exemple de ceci ci-dessous avec le célèbre plugin de Gravity Forms. Un clic rapide sur le bouton “Désinstaller Gravity Forms” et toutes les tables et données sont vite disparues.

Voici un autre exemple sur le plugin Polylang multilingue. Vous pouvez voir dans leur section Outils, une option pour supprimer toutes les données lors de l’utilisation du lien “Supprimer”. Il doit simplement être activé en premier.

Récemment, Wordfence vous recommande d’installer un autre plugin, l’Assistant Wordfence, qui aidera à supprimer complètement le plugin, les données et les paramètres. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, une fois que le plugin est installé, il existe des options pour supprimer les données et tables de Wordfence, effacer toutes les adresses IP verrouillées et les données de trafic en direct.

D’autres plugins WordPress peuvent nécessiter un processus de désinstallation encore plus complexe, tel que WooCommerce, dans lequel vous devez mettre le code suivant dans votre fichier wp-config.php avant de le supprimer pour supprimer complètement toutes les données.

define( ‘WC_REMOVE_ALL_DATA’, true);

Mais c’est pourquoi il est important avant de simplement désactiver et supprimer un plugin, que vous vous assurez que vous le faites de la manière la plus efficace. Voici des raccourcis pour des guides (Anglophones) de désinstallation pour des plugins populaires de WordPress avec lesquels certaines personnes ont parfois rencontré des problèmes:

Suppression des codes courts non utilisés

Si vous utilisez un plugin qui utilise des codes courts et que vous supprimez ce plugin, votre site pourrait être vraiment bizarre jusqu’à ce que vous le remplaciez. Si vous souhaitez désactiver temporairement les codes courts de l’ancien plugin, utilisez simplement le code suivant dans votre fichier functions.php en faisant une simple mise à jour avec la balise du plugin réelle.

add_shortcode( ‘pluginshortcode’, ‘__return_false’ );

Cela les empêchera de se montrer complètement. Mais rappelez-vous, si vous voulez les utiliser avec le plugin original à nouveau, vous devrez supprimer le code. Cependant, il est possible que ce soit un moyen rapide pour nettoyer votre site pendant que vous remplacez les codes courts avec un nouveau format de code court du plugin plus récent.

Comment faire pour nettoyer manuellement les tables laissées à l’abandon 

Vous allez certainement rencontrer le cas où vous aurez déjà désinstallé un plugin et vous aurez simplement besoin de faire un nettoyage après coup. Peut-être aussi que la méthode de suppression complète du développeur fait en réalité référence à la suppression de tables de la base de données manuellement. Il y a quelques façons d’aborder ceci, l’une est en utilisant un plugin de nettoyage de table et l’autre consisterait à supprimer les tables directement dans phpMyAdmin.

Concernant ces deux approches, nous vous recommandons vivement de faire une sauvegarde préalable. Vous n’êtes jamais à l’abri de faire une mauvaise manipulation qui vous ferait perdre des données.

Nettoyage des tables avec plugin

Votre meilleure option pour ce plugin est probablement «Advanced Database Cleaner». Il s’agit d’un plugin premium, mais il peut analyser votre installation WordPress et vous permettre de supprimer des tables orphelines. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, il a trouvé les tables EDD (wp_edd *), Gravity Forms (wp_gf *) et Bloom (et_bloom *, et_social *) à partir de plugins qui n’étaient plus installés.

Nettoyage des tables dans phpMyAdmin

Vous pouvez également nettoyer les tables manuellement dans phpMyAdmin. Nous préférons plutôt cette méthode à l’utilisation d’un plugin. Beaucoup de plugins nommeront leurs tables avec quelque chose de similaire au nom de leur plugin. Dans cet exemple, nous allons supprimer complètement Yoast SEO selon leur documentation. En fait, Yoast SEO n’a pas d’option dans son plugin pour cela, si vous voulez le désinstaller complètement et supprimer les données, votre seule alternative est de le faire dans phpMyAdmin. Dans leur documentation, ils déclarent:

Si vous souhaitez supprimer toutes les traces de nos plugins, cherchez dans la base de données les noms avec « wpseo » et supprimez manuellement les données.

Pour ce faire, connectez-vous simplement à phpMyAdmin. Dans l’onglet “Rechercher”, tapez “wpseo”, sélectionnez toutes les tables et cliquez sur “Go”.

Et voici la table wp_usermeta. Encore une fois, il est très important que vous filtriez d’abord les lignes par “wpseo”. Sélectionnez ensuite les autres et supprimez-les.

Voici la table wp_options. Assurez-vous de filtrer les lignes d’abord par “wpseo” car il existe d’autres lignes spécifiques de WordPress qui peuvent contenir “wpseo” dans la valeur optionnelle, comme la ligne de travail WordPress cron. Ceci est très important et ne doit pas être négligé. Après le filtrage, vous pouvez ensuite les sélectionner et les supprimer.

Voici la table wp_postmeta. Supprimez les lignes contenant “wpseo”.

Et si vous utilisez la nouvelle fonction de compteur de liens de texte, vous devrez également déposer deux autres tables de SEO de Yoast; Wp_yoast_seo_links et wp_yoast_seo_meta.

La dernière chose serait enfin de nettoyer le travail CRON s’il en existe un qui fonctionne avec le plugin. Vous pouvez, bien sûr, éditer la ligne de travail cron dans la table wp_options, mais un moyen plus simple de vous assurer de ne pas modifier les mauvaises lignes est de supprimer le travail CRON avec le plugin WP Crontrol gratuit. Dans le cas du plugin Yoast SEO, il utilise un travail Cron appelé “wpseo_onpage_fetch”, qui peut être facilement supprimé.

Pour résumer

Si ce n’était pas le cas auparavant, j’espère que vous en savez un peu plus maintenant sur la façon de désinstaller un plugin WordPress de manière appropriée. La majorité des plugins ont une très bonne documentation sur la façon de les supprimer complètement, ou même une option dans leurs paramètres. Et si tout le reste échoue, utilisez toujours Google pour en savoir plus sur comment les supprimer.

Donc, la prochaine fois que vous allez supprimer un plugin, décidez si vous avez besoin des données ou non. Si vous ne le faites pas, prenez un moment et recherchez la bonne façon de désinstaller complètement le plugin. Cela vous assurera de conserver la taille de votre base de données et de votre disque au minimum et vous permettra de préserver la performance de votre site web. Et n’oubliez pas d’optimiser également votre base de données en supprimant et en limitant les révisions.

Cet article a été adapté à partir de la version anglophone de notre partenaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies afin de pouvoir vous fournir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
En savoir plus

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des mises à jour intéressantes!

Remplissez votre adresse e-mail et restez informé!

ABONNEZ-VOUS